Sur la période 2006-2010, 2 807 Guadeloupéens sont décédés en moyenne par an. Dans la région, quatre causes sont à l’origine de deux tiers des décès. Ce sont les maladies de l’appareil circulatoire (27 %), les tumeurs (24 %), les causes extérieures de traumatismes et empoisonnements (9 %) et les maladies endocriniennes, nutritionnelles et métaboliques (7 %). Une surmortalité significative de la population guadeloupéenne est observée par rapport à l’ensemble national pour les maladies de l’appareil circulatoire et les causes extérieures de traumatismes et empoisonnements. Concernant les tumeurs, la Guadeloupe est en sous-mortalité par rapport à la France hexagonale.

 

 

Télécharger les pièces jointes: