L’objectif de ce travail était de décrire les caractéristiques épidémiologiques des infections tuberculeuses entre 1999 et 2005. Les 129 patients étaient plus souvent des hommes, âgés de moins de 60 ans chez les étrangers et de plus de 60 ans parmi les Français.

On observait 24,3 % de co-infections VIH/TB, 2,3 % d’infections multi-résistantes, 55,2 % de guérisons, 15,0 % de décès et 29,2% de cas perdus de vue avant la fin du traitement. Le génotypage identifiait 18 « grappes » de patients mais aucun des facteurs testés n’était significativement associé à l’appartenance à une grappe. Une filière de contamination a été identifiée dans 24 cas.

Télécharger les pièces jointes: