Le 1er octobre 2004, un large public composé notamment de professionnels de santé se réunissait en assemblée générale et scellait la création de l’Observatoire régional de la Santé de Guadeloupe, association relevant de la loi 1901.

Le Docteur Max THEODORE, médecin de santé publique retraité fortement soutenu par le Directeur de la Santé et du Développement social de Guadeloupe, Patrice RICHARD, est à l’initiative de ce projet qu’il aura activement accompagné en tant que Président-Directeur puis Président jusqu’en 2013.

Le conseil d’administration est aujourd’hui présidé par Geneviève BRUNO, directrice retraitée de l’institut de formation en soins infirmiers de la Guadeloupe.

La Présidente est accompagnée  d’un conseil d’administration  attentif au bon fonctionnement de l’ORSaG et réactif au suivi des dossiers.

Constituée au départ de deux salariées, l’équipe de l’ORSaG compte, aujourd’hui,  six salariées.

En 10 ans d’activité, bien qu’ayant connu des heures difficiles, l’ORSaG a toujours pu compter sur ses partenaires et commanditaires historiques : l’Agence régionale de santé de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy et la Caisse générale de sécurité sociale. De nouveaux partenaires témoignent de leur confiance à l’ORSaG notamment la Direction de la Jeunesse et de la Cohésion Sociale de Guadeloupe.

De fructueuses collaborations avec des structures de stature nationale telles que l’ANSES et l’InVS ont permis à l’ORSaG de démontrer son expertise et de relever des nouveaux défis avec rigueur et efficacité. Dans son environnement immédiat, l’ORSaG a instauré une relation intelligente avec l’Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé de Guadeloupe, autre acteur majeur de la Santé publique.

L’ORSaG a étoffé le champ des compétences proposées en renforçant son équipe et en s’appuyant sur le réseau des Observatoires régionaux de santé(ORS) et sa Fédération nationale (FNORS). Ainsi, les travaux réalisés se sont diversifiés :

·         par les thématiques abordées : de la vaccination au Chikungunya en passant par la protection sociale

·         par les populations concernées : des nouveaux nés aux jeunes engagés du  service civique en passant par les femmes bénéficiaires de l’aide alimentaire,

·         par la nature des travaux : des tableaux de bord aux diagnostics locaux en passant par les évaluations

L’ORSaG a su adapter ses réalisations aux nouvelles exigences de l’évolution du maillage territorial relevant de la création des territoires de santé ou de l’évolution statutaire de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy.

Les missions de l’ORSaG restent les mêmes : continuer à améliorer la connaissance des populations de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Pour poursuivre en ce sens, l’ORSaG aspire à asseoir son implantation en enrichissant son activité par le développement de nouveaux partenariats notamment vers le monde hospitalo-universitaire. Outil de diffusion des travaux, accessible à tous, le site internet www.orsag.fr devrait accompagner l’ORSaG dans cette ambition.